Questions Fréquentes

Comment se déroule un match ?
Un match dure au total 33 minutes divisées en 2 périodes de 15 minutes, avec une mi-temps de 3 minutes. Au début de la partie et après chaque but, les deux équipes se placent derrière leur ligne de but respective. Au signal de l’arbitre, elles se précipitent sur le palet qui repose au centre du terrain.

Combien y a-t-il de joueurs ?
Les joueurs sont au nombre de 6 par équipe en même temps dans l’eau. Il peut y avoir jusqu’à 4 remplaçants sur le bord de la piscine. Les remplacements ont lieu n’importe quand dans le match et autant de fois que l’on souhaite.

Et le goal, il fait comment ?
Il n’y pas de goal. En fait l’équipe est composée de trois défenseurs et trois attaquants. L’arrière central occupe en général la position la plus reculée. Il est en quelque sorte goal volant.

Pour l’arbitrage, ça se passe comment ?
Les matchs sont arbitrés par deux arbitres aquatiques (bonnet rouge, maillot et gants jaunes), et un arbitre principal (sur le bord du bassin). Ce dernier actionne, lorsque cela est nécessaire, le signal sonore aquatique. Les arbitres utilisent une gestuelle codifiée pour communiquer entre eux et avec les joueurs.

Et pour les spectateurs alors ?
Une partie importante des actions se déroulant sous l’eau, pour ne rien rater, les spectateurs peuvent :

  • soit être dans la piscine munis d’un masque et d’un tuba
  • soit regarder la partie aquatique sur des écrans reliés à des caméras aquatiques

Le jeu est-il lent ?
Non car les joueurs sont équipés de palmes. Le hockey subaquatique étant un sport très technique et tactique, le jeu est d’autant plus rapide (tirs, feintes, passes,…).

Combien de temps les joueurs restent-ils en apnée ?
Les apnées sont assez courtes (moins de 30 secondes) avec un temps de récupération le plus court possible car le but est d’être au maximum présent au fond du bassin.

C’est dangereux ?
Les accidents d’apnée (syncopes...) sont inexistants car les apnées sont relativement courtes et dynamiques.

Les blessures superficielles les plus couramment observées sont :

  • des coupures aux genoux et aux coudes provoquées par le carrelage du fond de la piscine
  • des ampoules aux niveaux des pieds (doigts de pied, talon)
  • des hématomes suite à un choc (palet, palme...)

Les blessures plus sérieuses parfois rencontrées sont liées :

  • à un choc au visage pouvant entraîner des contusions ou des dents cassées (c’est pour éviter cela que le protège dent est devenu obligatoire pour la saison 2007)
  • à un choc aux mains pouvant entraîner des tendinites ou même dans le cas extrême des micro-fractures au niveau des phalanges des doigts de la main

Pourquoi faites vous cela ?
Il s’agit d’un sport collectif, physiquement exigeant mais très ludique. Le hockeysub permet de marier les plaisirs de l’apnée, de la natation et l’excitation liée aux sports d’équipes et à la compétition. Attention, essayer le hockey, c’est souvent l’adopter !

Tous pour un, un pour tous !
Le hockey subaquatique est le sport collectif par excellence. C’est l’engagement de chaque joueur au service de l’équipe, au bon moment et à la bonne place, qui permet de maintenir un temps d’action en apnée relativement court pour chacun des joueurs et d’assurer une pression constante sur l’équipe adverse.

Quels sont les avantages ?
Le hockey subaquatique développe l’aisance aquatique des participants en raison d’une évolution dans un monde en 3D. Il améliore la condition physique par la pratique du palmage et de l’apnée ainsi que les capacités de récupération rapide aux efforts courts et répétés.

Comment débuter ?
Pour commencer le hockey subaquatique il suffit de ne pas craindre de se mouiller ! Le débutant apprendra en premier lieu à utiliser palmes, masque et tuba pour des évolutions en surface et des apnées réduites. Ce préalable étant acquis, équipé de la tenue complète du hockeyeur et après quelques explications succinctes, il participera à un premier match. Après cette initiation il apprendra progressivement différents gestes techniques (tirs, feintes, récupération de palet sur adversaire) et recevra des éléments de tactique (je dois être où et quand).